Le tipi des Indiens des Plaines, mot lakota signifiant “habitation”, est l’un des abris les plus beaux et les plus pratiques jamais inventés. Il est facile à monter et à démonter, et résiste au vent et à la pluie. Le cône incliné est plus raide à l’arrière, avec un trou de fumée réglable qui s’étend sur le côté incliné avant, et des volets qui peuvent être déplacés pour réguler le tirage et être réajustés en cas de mauvaises conditions météorologiques. Une hutte est toujours orientée vers l’est pour accueillir le soleil du matin.

Le tipi était durable, procurait chaleur et confort en hiver, était sec pendant les fortes pluies et était frais dans la chaleur de l’été. Les tipis pouvaient être démontés et rangés rapidement lorsqu’une tribu décidait de se déplacer et pouvaient être reconstruits rapidement lorsqu’elle s’installait dans un nouvel endroit. La portabilité du tipi était essentielle aux Indiens des Plaines avec leur mode de vie nomade.

tipi indien

La forme conique du tipi permet d’évacuer le vent de tous les côtés et son sommet étroit offre une moindre résistance à l’endroit où le vent est le plus fort. La pluie et la neige sont facilement évacuées. À l’origine, les tipis étaient fabriqués à partir de peaux d’animaux (le bison étant préféré, mais le wapiti était également utilisé dans les régions montagneuses où le bison était rare). Le passage du bison à la toile s’est fait au milieu et à la fin des années 1800, lorsque les boulons de toile militaire sont devenus un article commercial standard. La toile présentait également plusieurs avantages pratiques : elle était plus légère, laissait passer plus de lumière et était beaucoup plus facile à construire que les tipis en peau.

Qu’est-ce qu’un tipi indien ?

Si vous avez déjà vu Peter Pan ou n’importe quel film western, vous savez à quoi ressemblaient les habitations de certaines tribus d’Amérique du Nord au 16e siècle.

Ces grands cônes blancs lumineux sont appelés tipis, ce qui signifie “maison” ou “lieu de vie” dans la langue des Indiens Dakota. Ils étaient fabriqués à partir de peaux d’animaux tannées, généralement de buffle, de bison, d’élan ou d’antilope, et de poteaux en bois, généralement du pin, car il était plus abondant dans les collines et les vallées des montagnes Rocheuses.

Les tipis doivent toujours être élevés en pointant vers l’est, car c’est le point de l’horizon où l’aube se lève. Grâce à leur ventilation, ils restent frais en été et chauds et douillets en hiver. Elles résistent à la pluie et au vent et leur forme invite ceux qui s’y trouvent à se connecter avec la nature et l’esprit. Le sol de la tente représente la mère Terre, le plafond le père Ciel, et chaque poteau du tipi représente ce chemin entre l’homme et le Grand Esprit. À l’extérieur, les Amérindiens ont tendance à se réunir autour d’un feu de joie et à prendre part aux coutumes culturelles et spirituelles de leur tribu ou de leur clan.

Histoire du tipi indien

La forme des tipis n’a pas toujours été celle que nous connaissons aujourd’hui. En raison du mode de vie nomade de la majorité des clans et tribus qui les utilisaient, ils étaient obligés de se réinventer et de faire évoluer leur abri en fonction des besoins du moment jusqu’à ce que finalement, les tipis ressemblent à ce que nous connaissons tous aujourd’hui.

Bien qu’il soit difficile de déterminer la date de naissance de cette culture, d’après les vestiges archéologiques et les carnets de voyage, on peut dire que le premier tipi ressemblait davantage à “deux bâtons soutenant quelques peaux” pour protéger le locataire du soleil, de la pluie ou du vent. Rien à voir avec ce que nous avons vu dans les films ou étudié à l’école, non ?

Il est possible que les membres de l’expédition de Francisco Vázquez de Coronado (1540-1542) aient été les premiers Européens à voir des tipis dans les camps amérindiens des tribus du Sud-Ouest. Les résultats de cette expédition nous permettent de conclure, d’après les descriptions qu’ils ont rédigées, que les tipis utilisés à l’époque étaient beaucoup plus petits que d’habitude.

Plus tard, grâce à l’arrivée du cheval Appaloosa, les tribus ont commencé à chasser le bison à cheval, diminuant ainsi le risque d’accident et obtenant des peaux et de la nourriture en abondance. Les réserves s’agrandissant et les échanges entre clans devenant plus faciles, la taille du tipi devait s’agrandir. Il est passé d’un diamètre de 13 à 16,5 pieds à un diamètre de 26 à 29,5 pieds, afin de pouvoir stocker plus facilement les effets personnels, les peaux, la nourriture et autres.

tipi indien adulte

Structure du tipi amérindien

Le tipi indien est une tente de forme conique fabriquée avec les peaux des animaux qu’ils chassaient. L’un des principaux avantages de sa forme asymétrique est qu’elle protège des vents violents de l’Ouest.

De plus, elle possède une doublure intérieure. Cette couche a contribué à stimuler l’effet cheminée. Un courant d’air circule entre les parois extérieures et intérieures, ce qui permet à l’air de bien circuler, évitant ainsi l’accumulation de fumée ou, au contraire, l’effet de condensation.

Les femmes étaient celles qui assemblaient et déplaçaient les maisons. Elles choisissaient l’emplacement et organisaient la disposition du village. Comme il s’agissait de maisons “portables”, elles pouvaient généralement être montées et démontées en une ou deux heures, ce qui facilitait leurs déplacements nomades.

Types de tipi indien

Malgré l’échange de connaissances, chaque tribu et chaque clan présentait certaines particularités lorsqu’il s’agissait de créer et/ou de décorer chaque tipi indien. Les mythes et les références culturelles propres aux tribus étaient visibles à travers la décoration de leurs tentes. Trois prototypes de base se distinguent :

  • Le tipi Dakota : L’aspect le plus remarquable de ce tipi est sa structure verticale, qui permet à la pluie de rouler rapidement sur lui. Le sommet est renforcé dans la zone où les barres transversales se rejoignent. La base ovale est généralement structurée autour de douze à quinze longues perches. Il est considéré par beaucoup comme le tipi le plus facile à réparer, pratique et multifonctionnel.
  • Tipi corbeau : Ce tipi est probablement le plus beau d’un point de vue esthétique. La taille de ses ailes extensibles, utilisées pour aider la fumée à s’échapper, est en parfaite harmonie avec la forme presque conique du tipi lui-même. L’ouverture de l’entrée est traditionnelle et forme un “a” minuscule.
  • Tipi Blackfoot : Sa conception est plus efficace dans les régions sèches et venteuses, car sa forme est moins verticale que les autres. L’ouverture supérieure est plus ouverte dans la zone où les poteaux supérieurs se croisent, ce qui permet à l’eau de pluie de tomber là où sort la fumée. Les inconvénients les plus notables de ces tipis sont qu’il est plus long de les monter et de les démonter et que leur réparation est plus difficile.

tipi indien pas cher

Dormir dans un tipi indien

Si vous n’avez jamais fait l’expérience de passer la nuit avec vos amis en pleine nature, en mangeant, chantant ou racontant des histoires autour du feu de camp et en dormant dans une tente, à l’abri du froid et de la nuit, alors c’est le moment. Nous avons tant de raisons de remercier les Amérindiens. Lorsque vous essayez un tipi indien, vous succombez à sa magie et à son charme et vous n’oublierez jamais les moments douillets et paisibles que vous y passez. Cette expérience mérite d’être tentée au moins une fois dans votre vie.

Comme nous l’avons vu, un tipi est un lieu de séjour parfait pour une vie passée dans la nature, mais surtout, c’est le prétexte idéal pour une escapade originale où vous pourrez vous imprégner de la culture des tribus indiennes d’Amérique du Nord. Sentez-vous en harmonie avec la nature et découvrez le charme que ces maisons uniques et magnifiques peuvent vous offrir !